AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Bronwynn Eléiréa, fée et bibliothécaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bronwynn Eléiréa

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 10/08/2016
Age : 30


MessageSujet: Bronwynn Eléiréa, fée et bibliothécaire   Mer 10 Aoû - 19:35

BRONWYNN ELEIREA




Citation :
Prologue :

« - Accusée, levez-vous ! »

J’obtempère marmonnant quelques mots :

« - Ronces, vents, écume et poison… »


Deux elfes de la garde de la reine Titania se tiennent à mes côtés et l’un d’eux pince mon bras pour que je cesse. Je lève les yeux vers le juge royal qui s’apprête à rendre la sentence.

« - Bronwynn Eléiréa, vous êtes reconnue coupable de trahison et de lèse majesté. Voulez vous vous exprimer avant que je ne rende la sentence ? »

Je lève le menton, tentant de me donner une apparence de défi et je réponds ironiquement :

« - Si je rend son peigne à sa majesté, je serais graciée ? »

Les deux gardes me forcent à m’agenouiller, tordant mon bras dans mon dos. Une nouvelle fois je me mets à marmonner des imprécations :

« - Ronce, chardon, frène et sulfure. Ecumes vent, marée et sablier. Pendu, poison nuit et orage…. »

La douleur me fait gémir. Des doigts saisissent mes cheveux pour tirer ma tête en arrière. J’ai l’impression d’avoir le bras foulé mais le pire c’est la douleur atroce dans ma tête… Mon âme se fragmente… Le juge de la cour royale d’Ambremer frappe son marteau sur son pupitre avant d’énoncer ma condamnation :

« - Puisque vous vous êtes exprimée, je vais prononcer la sentence. Votre attitude ne plaide pas pour vous.  Bronwynn Eléiréa, vous êtes condamnée à mort par… »

Je cris, déchirée dans mon être par le sortilège que j’ai lancé et éveillé. Jamais je ne me soumettrais, jamais ils ne m’exécuteront. Des éclairs frappent la cour de justice et repoussent les gardes royaux qui me tiennent. Je me redresse, levant la tête, défiant le juge et la reine qui assiste à la scène depuis un balcon dissimulé par des voiles de soie. J’ai fait ce que personne ne pouvait imaginer : lancer un sortilège interdit... Mon âme se fragmente, se brise en mille morceaux… Mon corps s’estompe et disparaît. Avant d’échapper à la vindicte de Titania qui vient d’apparaître au balcon, je lui fais une révérence.

« - Adieu ma Reine. - Voix sépulcrale - Je ne te laisserais pas le plaisir de m’exécuter…- Voix sensuelle – Ton petit cul me manquera… - Plusieurs voix mêlées – Mon âme se brise… - Voix enfantine – Promenons nous, dans les bois… pendant que Titania, n’y est pas… Aslinn ? Pourquoi as-tu de si jolies dents ? C’est pour mieux mordre mes petits tétons ? Mrrrrrrrrr ! »





Nom : Eléiréa


Prénom : Bronwynn


Surnom : Bron

(Le surnom est assez évident non ? Avez-vous remarqué que les gens sont souvent paresseux au point de ne pas vouloir prononcer un nom au complet ? Comment ça je suis mal placée pour parler de paresse ? Ah vous parlez de ces fées lucioles que j’ai asservies… dont j’ai décidé de m’occuper… C'est elles qui me l'ont demandé... Comme mes petites chérie me considèrent comme leur reine, ce n’et pas bien grave, non ? Comment ça je les exploite ? Rhoooo de suite.... Je les aime vraiment…Mais elles font un si bon travail pour moi…Et leurs jus de fruits sont délicieux…)




Sexe : Féminin



Âge :

Mmmm…Je ne sais pas… 18 ans ? Enfin pas plus de 20, c’est certain… Comment ça je suis arrivée il y a très longtemps ? Quoi ? Cela ferait au moins 100 ans ? Et pourquoi pas 200 tant que vous y êtes ? J’ai vraiment l’air si vieille ? Vous devez vous tromper…Ce doit être le choc consécutif à votre arrivée ici… ou bien Aslinn vous joues un tour…


Taille :

Sous ma forme première, je mesure 1m62. Je ne suis pas très grande, j’admets…Mais franchement, ne trouvez vous pas que je suis très bien proportionnée non mais… Vous n’aimez pas mes jolis seins ronds comme des pommes et mes petites fesses délicieuses ? Mais arrêtez de me déshabiller du regard maintenant… Pas touche ! Hihihihi ! Ah oui…. Sous ma forme seconde, je suis beaucoup plus petite… Entre 2 et 15 cm. Oui, oui, avec des ailes de libellule, une adorable petite taille de guêpe et pas mal d’effronterie…



Monde d'Origine:

- Voix sépulcrale -  Je suis la reine des fées lucioles. Entendez ma voix car je… - Voix innocente et enjouée - suis née à Ambremer en Outremonde. J’ai quitté ce monde au cours d’un événement totalement indépendant de ma volonté, impliquant des gardes de la reine Titania, un enchantement secret dérobé et des cris appelant à capturer la traîtresse… Bon il y avait aussi un beau jeune chevalier qui a osé me tripoter les fesses et remonter ma jupe alors que nous étions dissimulés. Quel amour cet… – Voix aguicheuse – Aslinn pour m’avoir attirée en son monde merveilleux. Elle a un joli cul aussi, je dois dire… Quoi ? Vous pensez vraiment que je la piquerais ? Je suis choquée par tant de... d'idées délicieuses


Race :

Je suis une fée déchue, c'est-à-dire exilée de la terre des fées depuis bien trop longtemps. J’ai perdu une partie de ma nature immortelle… Certain disent un peu de ma raison. Je suis ce que l’on appelle une Enchanteresse (Ecume, rose, luciole et Tison, je vous ensorcelle). C’est ainsi que l’on appelle les fées majeures déchues. Nous perdons une partie de notre essence et nous vieillissons… Très lentement ceci dit… Je vous ai dit que j’avais l’air d’avoir 20 ans à présent ? Bah… 18 ou 20 c’est pas une grande différence non ? Et puis mes adorables petites chéries me disent que j’aurai encore 20 ans alors que vous serez vieux et décrépit. J’ai l’air humaine en ce moment mais vous devriez me voir sous ma forme la plus… Féerique. Quand je prends cette forme, je deviens vive comme une libellule. Quoi ? Vous ne me voyez plus ? Mes petites chérie pouffent de rire, vous savez ? Bon regardez dans ce miroir la petite créature toute nue qui se tient sur le haut de votre oreille… Bzzzzzzzzzzzzzzzzzz !



Orientation sexuelle :

Totalement capricieuse. J’aime séduire ou être séduite… Comment ? La fidélité ? Euh… Oh oui bien sur, je vous serais d’une infidélité à toute épreuve. Ce n’est pas ce que vous vouliez entendre mon chou ?Je suis vraiiiiiment dééééésoooolée….



Description physique :

Je suis comme je suis ! Ni plus, ni moins. Si je me contemple un instant dans un miroir, je vois un visage souriant qu’encadrent de longs cheveux roux. J’aime beaucoup mes yeux bleus. Il vous en faut encore ? Pffff ! J’aime beaucoup mes seins, mais je ne vous les montrerais pas ! Ils sont ni trop gros, ni trop petits et semblent parfois danser malicieusement. Il m’arrive d’avoir des feuilles et des brindilles dans mes cheveux et mes vêtements sont parfois tachés par l'herbe verte... Bien sûr que c’est normal ! Vous ne vous roulez jamais dans les feuilles, vous ne vous allongez pas sur la mousse au pied d'un arbre ? Vous avez bien tort !

D’ordinaire, j’affectionne les petites tenues affriolantes, légères qui dévoilent au lieu de couvrir : bustiers en dentelle, robe légères, bas montants jusqu’au haut des cuisses… Vous savez, ce rien de négligé savamment travaillé qui donne l’impression que vous êtes déshabillée sans l’être. Ah oui, j’oubliais : comme j’ai la peau pâle, il est hors de question que je sorte sans mes gants et mon ombrelle ! Et puis l’ombrelle en dentelle noire que j’affectionne me va si bien, hihihi. Sans parler des bottines souples ! C’est important de jolies bottines ! Indispensable même si j’en juge par mes placards remplis… Sous ma forme de fée ? Je ne porte rein du tout... Juste des couleurs pastelles qui rehaussent mes formes. Parfois sous l'une ou l'autre forme, je pare ma peau de dessin rappelant les ailes irisées d'une libellule.J'adore tout particulièrement me faire un loup sur les yeux.

Je ne suis pas bien grande, ni très sportive. Par contre je suis très rapide… pour fuir…  Mon corps est fin et svelte. J'ai de jolies petites fesses mais j'ai du mal à les regarder sans me tordre le cou. Alors je suis obligée de croire ce que disent les gars et les filles qui cherchent à me séduire. Et non ! Je vous ai déjà dit que je ne vous les montrerais pas... A moins que vous n’ôtiez ce joli petit haut vous aussi...




Personnalité :

Je suis changeante, fuyante et insouciante. J'aime déconcerter les personnes que je rencontre mais en même temps je les crains. Je reste au fond de moi une fugitive condamnée à mort… Je fuis ceux et celles qui cherchent à m'attraper. Je ne laisse personne me retenir. Mes petites chéries me disent qu’un jour peut être l’amour me retiendra, mais tant que ce destin abject ne sera point, je resterais insaisissable. Lalalalalalalla ! On dit que je suis bizarre... Pourquoi ? Parce que personne d'autre n'entend mes petites chérie et qu’on ne les voit pas aisément, tellement elles sont insaisissables ?  Mais elles me disent des choses sur les gens. Par exemple, je sais que vous aimez les pâtes d'écorces d'orange confites. Comment est ce que je le sais ? Je vous l’ai dit, ce sont mes petites chéries qui me l'ont dit...

Je suis espiègle et joueuse : J'aime jouer des tours. Regardez ! Vous voyez cette pièce dans ma paume ? Je referme mes doigts et ... Pffffff ! Voilà : Envolée ! Comment cela ? C’était votre pièce ? Mmmmmm... Et si nous la cherchions un peu ? Laisser moi faire... Je glisse ma main dans le creux entre vos seins et... Voilà ! Mmmmm... Comme cette pièce a de la chance : voilà un coffre fort délicieux...

On me compare souvent à un petit feu follet. Ce n’est pas faux… Pourtant sous mes sourires et mes œillades aguicheuses, se cachent parfois le sentiments de perte terrible qui…. - Voix sépulcrale –Passez votre chemin, laissez nous tranquille ! – Voix muette – Qui suis-je ? – Voix hargneuse –Puissent tes tétons pourrir et se racornir, Titania ! – Voix désespérée – Aidez moi, je vous en prie…




CV: domaines de compétences et de connaissances:


- Mémoire affûtée (utile quand il s’agit de savoir quel livre renferme quelle information ou tout simplement pour retenir tout le babillage incessant de mes petites chéries… Si vous saviez combien elles peuvent être bavardes parfois…))

- Prestidigitation (Oui, oui l’art de mettre des choses dans votre décolleté sans que vous ne vous en rendiez compte (j’ai dit ça moi ? Lalalalallala ?) ou de détourner l’attention par des trucs totalement non magiques mais très amusants. Comment ? De piquer des choses sans que vous ne vous en rendiez compte ? Je vous trouve très désobligeant quand même… Mais c’est tellement drôle en fait, hihihi)

- Décrypter des écrits magiques et connaissance des principaux langages magiques utilisés (Vous croyez vraiment que les magiciens et les sorciers écrivent réellement des choses que le premier idiot venu peut comprendre ? J’adore votre naïveté !)

- Esquive (Alors j’ai peut être un peu tendance à faire quelques bêtises ou à froisser des gens… Heureusement on m’attrape difficilement… Comment ça je triche ? Ne croyez surtout pas ces rumeurs sur moi et mes ailes de libellules… J'avoue que si elles étaient vraies, je serais extrêmement difficile à attraper, non ? )

- Savoir être charmante, désarmante ou tout simplement ravissante (Tout un art consommé… Dévoiler une longueur de cuisse dénudée, se pencher l’air de rien pour que les yeux tombent par mégarde sur mon bustier, effleurer un poignet sans en avoir l’air ou bien capter un regard avec mes yeux bleu si plein de malice… Comment aller vous aujourd’hui ? Oups, voilà que j’ai recommencé… Mes petites chéries vont me gronder… Ou pas, hihihihi)




Nature de fée


Mon corps se met à miroiter soudain, ma forme se trouble et je deviens translucide… Puis soudain, je disparais… Vraiment ? Pas tout à fait en fait… Regardez cette petite libellule de 2 cm posée sur  votre main… Oui ? Oui, oui, c’est moi, hihihihi ! Attendez… Je me mets à nouveau à miroiter et je grandis jusqu’à atteindre environ 15 cm… Je suis toute nue, couverte de couleurs pastel qui mettent en valeur mes jolies formes et je porte fièrement deux paires de magnifiques ailes irisées qui rappellent celles d’une libellule… Me voilà… Je suis mimi ainsi, non ? Je suis toujours mimi de toute façon. Gardez votre bras ainsi que je m’assoie… Oui, vous pourrez dire que j’ai posé mes petites fesses sur votre main… Dites-moi ? Cela ne fait pas un peu comme si vous me pelotiez espèce de petite perverse ? Mmmmm ?

Bon ? Qui suis-je ? Vous vous doutez un peu de la réponse, non ? Vous avez vraiment besoin que je rentre dans les détails ? Pffffff… C’est ennuyeux… Mais bon… De toute évidence, je suis une fée… Oh miracle, tout s’explique, non ? Sous cette forme, je ressemble à mes petites chéries que je vais vous présenter plus loin. Elles sont impatientes de vous rencontrer, vous savez ? Je suis une fée majeure. Une sorte de fée de grande taille (ne vous moquez pas de mes 1m62 s’il vous plait) qui dispose d’un certain pouvoir sur les autres fées plus petites. Jusque là vous suivez ? Je suis en quelque sorte une princesse, une reine pour elles. Elles m’adooooorent. Mais moi aussi je les adore vous savez ? D’abord, ce sont mes amies. Elles me parlent de tout ce qu’elles voient (bon là parfois c’est un peu pénible parce qu’elles sont bavardes et commères), me défendent, font mon travail de bibliothécaire à ma place, me servent des jus de fruits et des quartiers de mandarine givrés, me tressent les cheveux, me tissent de merveilleux habit…. Bon je sais dit comme ça, j’ai l’air d’être une profiteuse… C’est troublant, n’est ce pas ? Hihihihi !

C’est plus compliqué que cela… Déjà, je suis l’une d’elles à part entière : Vous m’avez bien regardée avec mes petites ailes par exemple ? Savez vous que je peux piquer aussi comme une guêpe ? Quelque soit ma forme d’ailleurs… Non, je n’ai pas un abdomen insectoïde qui me pousse soudain, hihihihi. C’est plus simple en fait : je peux piquer du bout du doigt. Ouille…. Je peux me piquer aussi d’ailleurs et ça fait mal… Mais ce n’est pas dangereux. Par contre mes piqûres et ma salive quand je suce ce genre de petites plaies on un effet… que je qualifierais d’intéressant… Si vous voyez ce que je veux dire… Non ? Vous êtes sur ? Mrrrrrrr… Attendez un instant, c’est divin… Frustrant mais divin… Et ça dure le temps que dure la douleur de la piqûre… Comme une guêpe en fait mais aphrodisiaque en plus… Quoi ? Vous n’aviez pas compris ? Hihihihi… Vous croyiez que je parlais de quoi, au juste ?

Cela ne sert à rien… Enfin si mais vous ne voulez pas savoir, hihihi… Cela ne m’aide pas non plus à me défendre… Sauf si vous être paniqué par une piqûre de guêpe. Et un peu douillet… Ah bien sur si vraiment vous me poussez à bout, chacun de mes doigts peut piquer... Et là ça fait vraiment mal... Mais en général j'en use juste pour pimenter les choses. Mes amantes elles adorent l’état dans lequel cela les mets… Chez les hommes c’est moins drôle : La libido masculine étant ce qu’elle est, au bout de une minute en général tout est terminé… Oui, oui je suis mesquine….

Je vole, oui. C’est super d’ailleurs. Malheureusement je ne vais pas très loin… C’est fatigant, vous savez ? Vous imaginez les distances à ma taille actuelle ? Je vais bien plus loin en marchant simplement, en fait. Je vous ai dit que je n'aimais pas trop faire de l'exercice ? Il est souvent plus pratique de monter sur l'épaule de quelqu'un pour voyager .





Histoire


Citation :

« - Voilà la bibliothèque. Comme vous pouvez le voir, il y a du travail… »

Je fais une grimace et je tire la langue au jeune peintre qui m’accompagne. La bibliothèque est abandonnée… C’est une sorte de joli petit manoir de pierres blanche parfois recouvertes de mousse et aux formes arrondies. Les vitres sont couvertes de vitraux aux couleurs chatoyante mais des rideaux ont été tirés dessus. Il y a des tours blanches, un jardin avec un grand bassin et une fontaine (mal entretenue malheureusement) et les portes sont grandes ouvertes… Visiblement personne ne s’occupe de ces lieux depuis quelques semaines. Le dernier bibliothécaire aurait été chassé par les vraies occupantes des lieux : un essaim de fées lucioles. Pffff… Oh non… Il y a beaucoup de travail… je n’ai pas envie de m’abimer un ongle en faisant tous les travaux necessaires… Je tourne sur moi-même et je me mets à danser pieds nus sur la mousse qui recouvre le chemin. Quand je suis dans la mouise jusqu’au cou, il ne sert à rien de pleurer, je préfère danser.

« - Lalalallalalalalalalallallalala ! »

Je tourne et je virevolte, avant de terminer dans les bras de mon guide, les yeux aguicheurs et un sourire mutin aux lèvres…Ses yeux se posent sur mon jolijolijoli BustierKiFaitRessortirMesPetitsSeinsDélicieux.

« - Je ne vais jamais réussir à tout remettre en état toute seule… »

Le jeune homme rougit, devient pivoine même tandis que j’effleure sa joue du bout des lèvres… Ses mains se posent comme par mégarde sur mes petites fesses…

« - Je… Allons, ne pleurez pas, je vous aiderais si vous voulez… »

Je papillonne des yeux…

« - Mmmm ? Ce serait si gentil de votre part…. »

Quelques jours plus tard, la plupart de mes gentils voisins sont venus spontanément m’aider à remettre en état la bibliothèque. Je leur en suis grés. Quand à moi, je supervise les travaux depuis une chaise longue posée devant un bureau installé à l’ombre des arbres, juste à côté de la fontaine enfin remise en marche. J’ai un verre de jus de fruit à côté de moi et j’affecte d’étudier avec attention les plans des travaux. Lorsque je suis arrivée dans le cercle de pierre (vêtue d’une adorable tenue de cabaret, bustier, bas résille, oreille de lapin et petit pompon sur le popotin, je n’avais pas de moyen de gagner ma vie. Travailler ? Euh…. J’ai un ongle cassé, vous voyez… J’ai donc fait du charme aux gens d’Angus et… Enfin bref, on m’a donné la bibliothèque avec pour charge de la restaurer de façon à ce qu’elle soit plus belle qu’elle ne l’a jamais été…Mais bon… moi le gros œuvre, vous voyez… Heureusement, on peut toujours compter sur de sympathiques voisins quand on est une jolie fille un peu évaporée, hihihihi !

Soudain, j’entends des cris. Un vacarme terrible s’élève depuis le chantier. Un bourdonnement intense résonne dans les murs. Je me redresse, lâchant mon verre de jus de fruit. Mais que se passe t’il ? Je plisse mes yeux, sans lever mes fesses de ma chaise, la place d’une architecte est à son bureau, et je tente de comprendre l’objet de tant d’agitation. Deux ouvriers sortent en courant, les mains sur la tête ou sur les fesses… Singulier, hihihihi !

Je ne devrais pas rire mais la vue du jeune peintre plongeant au travers de la fenêtre pour atterrir dans une mare de boue est si drôle que je suis prise d’un fou rire. Reprenant mon souffle, je distingue enfin trois petites formes volantes, sorte de libellules de la taille d’une main, soulevant des livres qu’elles laissent tomber sur la tête de mon jeune. Ouille… J’ai presque une bosse pour lui, hihihihi ! Il laisse échapper une bordée d’injure et bats en retraite penaud et crotté. Une dizaine d’autres petites fées attaquent les ouvriers qui s’occupent des portes et des parquet de la bibliothèque. Elles s’accrochent à leur cheveux, les tirent, crient à leurs oreilles et leur lancent de petits projectiles improvisés.

Lorsque j’arrive auprès de mes voisins meurtris (oui oui, il m’arrive parfois de lever mes fesses de ma chaise longue), je ne peux que constater l’ampleur des dégâts. Autour de la maison et plus particulièrement près d’une des tourelles, un essaim de fées lucioles furieuses bourdonne en cœur. Les petites fées, d’ordinaire assez paisibles et aguicheuses, bourdonnent menaçantes.

Je mets les mains sur mes hanches et je lève les yeux pour regarder tous ces fiers et vaillants gaillards qui affichent un air piteux. Les pauvres… Ils sont tous dépités…C’est mon rôle de remonter le moral de mes troupes, alors je me donne en spectacle.

« - Hé bien, que se passe t’il ? Oh ? Lalalalalalalala ! Elles vous ont attaqué ? Les vilaines, vilaines, vilaines bestioles…. »

Des rires, des sourires sur les lèvres… Et je m’empresse de distribuer là un baiser, ici de passer un peu de pommade sur un bobo et un peu partout, de regonfler le moral de mes troupes…

« - Tout le monde va bien ? Je serais absoooolument dévastée si l’un de vous était sérieusement blessé…. Ronce, chardon, tempête et grenouille ! FoutuesSaleBestiolesKiSabotentMonchantier ! »

Je fais tourner mon ombrelle d’un air pensif… Je pose mon index sur mes lèvres avant de poursuivre :

« - Ces SalesFoutuesBestioles ne perdent rien pour attendre. On va s’équiper : prendre des habits rembourrés, des casques, des gants épais et on va les bouter de là, d’accord ? Aller messieurs ! On ne se laisse pas faire ! »

Comment ça je devrais trouver de quoi me protéger moi aussi ? Mais, non, je n’ai pas envie qu'elles me tirent les cheveux… Et puis je vais jouer les infirmières, non ?

Trois assauts plus tard, je dois bien avouer que l’affaire ne se présente pas bien…Mes troupes battent en déroute, humiliées et découragées… Ces petites démones de fées lucioles sont capables de déjouer nos entreprises. Elles ont improvisé un bombardement de livres, ont mis le feu aux fesses de deux de mes vaillants soldats et ont rendu les escaliers glissant pour des chaussures lourdes… Découragée moi aussi, je trempe mes lèvres dans un verre de Cherry tout en ajustant délicatement l’angle de mon ombrelle pour cacher le soleil couchant qui baigne le jardin intérieur de la bibliothèque…Je suis épuisée par toute cette affaire… Pour me remonter un peu le moral, je grignote un morceau de tarte aux fraises.

« - Oh zut ! Elles m’énervent ces féesPénibleKiMecassentLesPieds ! »

Je repose mon morceau de tarte sur la table et soudain j’entends un léger bourdonnement. Une fée luciole s’est approchée de mon poste d’observation. Je retiens mon souffle, n’osant bouger le moindre petit doigt de pied…

« - Bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz ! »

C’est une jolie petite fée, toute nue si ce n’est quelques voiles transparents. Elle volette autour de ma part de tarte semblant à la fois intriguée et méfiante…Entourée d’une jolie aura lumineuse, elle semble irréelle et légère comme un papillon… Je ne peux m’empêcher de soupirer :

« - Oh… Tu es trop jolie, jolie, jolie. Adooooorable… »

La fée luciole me regarde et rougit avant de me tirer la langue…Se pourrait il que je me sois trompée d’approche ? Lentement, je pousse la tarte au fraise en dessous d’elle tout en en prenant un morceaux que je gobe, une lueur enfantine dans les yeux…

« - Chéeee krobon ! »

Je tire la langue à la fée à mon tour et celle-ci s’esclaffe en silence. Je lui tends une petite fraise enrobée de crème.

« - Attention, il ne faut pas abuser parce que cela fait grossir…. Mais c’est trop bon…. »

La fée luciole regarde la fraise enrobée de crème et de sirop, la méfiance naturelle se mêlant à la gourmandise… Je lui décoche un de mes sourires déconcertants et elle rit avec de s’emparer de son trophée… Elle bourdonne joyeusement avant de s’enfuir vers le manoir. La nuit commence à tomber et quelques minutes plus tard, une nuée de petites fées s’approche de ma table. J’ai pris soin de laisser le reste de la tarte bien en évidence. Elles se mettent à tourner joyeusement autour de moi. Une par une, elles viennent se servir un morceau de tarte et repartent en voletant comme des oiseaux ivres… Je souris.

« - Vous aimez les sucreries ? Je crois qu’on va bien s’entendre… »

Quelques fées se mettent à tresser mes cheveux… J’en profite pour me rappeler ce que je sais sur ces gentilles petites filles : Elles sont travailleuses et farouche. Elles vivent en essaim et construisent des rayonnages en cire très solides. Elles sont propres et finalement pas si hostile que cela si on est douce avec elle… Une idée me vient soudain et un sourire diabolique illumine mon visage…

Le lendemain, je suis de retour à la bibliothèque. J’ai deux gros paquet remplis de sucreries et de pâtisseries… Si les fées lucioles aiment habiter ici, pas de soucis : je vais les séduire, les couver, les gâter de sucreries et elles seront les plus merveilleuses aides bibliothécaires du monde. Quand à moi, je serais leur reine. J’ai toujours voulu être une reine… je vais avoir la bibliothèque la mieux tenue du monde. Et en plus, tout ce que j’aurai à faire c’est de commander des sucreries chaque jour. Qui a dit que le monde était mal fait ? Une nuée de fées travailleuses et infatigables ? Il leur manque une reine des fées… Je suis sûre qu’une paresseuse comme moi et une nuée de gentilles filles un peu naïve ne peuvent que s’entendre, non ? Mon corps miroite et je me transforme… toute nue, portée par mes jolies ailes de libellule, je vole prestement vers l’entrée de la bibliothèque.

« - Les filles ? Regardez ce que cette gentille Bron vous apporte…. Ensuite, nous parlerons, vous et moi…. »

 






HRP

Code Règlement: 1285


Comment avez-vous connu le forum?: Double compte de Fujiko no Orochi



Dernière édition par Bronwynn Eléiréa le Ven 19 Aoû - 18:57, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bambam
Populace
Populace
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 22


MessageSujet: Re: Bronwynn Eléiréa, fée et bibliothécaire   Jeu 11 Aoû - 19:12

Aaah, ma petite fée, enfin ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiko Shuzaku no Orochi
Populace
Populace
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 17/07/2016


MessageSujet: Re: Bronwynn Eléiréa, fée et bibliothécaire   Jeu 11 Aoû - 20:41

C'est fou ce que tu as l'air possessive ainsi xd

L'histoire n'est pas finie donc tu devras attendre un peu encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ssindarsini
Populace
Populace
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 17/07/2016


MessageSujet: Re: Bronwynn Eléiréa, fée et bibliothécaire   Jeu 11 Aoû - 21:40

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bronwynn Eléiréa

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 10/08/2016
Age : 30


MessageSujet: Re: Bronwynn Eléiréa, fée et bibliothécaire   Lun 15 Aoû - 1:14

Voilà une Angusienne dont la fiche est finie.

Bonne lecture à tous et j'espère que vous aimerez me rencontrer en Rp. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslinn
Puissant
Puissant
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 15/07/2016


MessageSujet: Re: Bronwynn Eléiréa, fée et bibliothécaire   Lun 15 Aoû - 12:32

Bonjour et bienvenue à ta jeune fée sur les landes!

Alors, comme d'habitude une très belle plume, toujours aussi agréable à lire. Un personnage atypique et foufou, c'est rafraîchissant. On peut ressentir les parfums aigre-doux qui la définissent. Savant mélange de candeur insouciante et d'égoïsme séduisant.

Toutefois, j'aurai deux trois points à souligner. Au niveau de l'histoire:

1) Il ne peut pas y avoir d'adjoint au Maire à Angus. Je cite un bout du contexte de l'île concernant Angus:

Contexte a écrit:
"En ce qui concerne leur organisation sociétale, Angus fait preuve d'une grande sagesse, de réflexion et de partage. Les décision du village passe par les débats au centre de la place publique. Nul élus, nul maire, dans ce village où tous les habitants participent au décision politique via les assemblées de la place publique. Débats, votes à main levé, chaque fin de journée, une fois le marché ou les représentation finies, l'estrade du centre de la place sert de lieu de débat. Les personnes les plus puissantes du villages sont les personnes érudites, notamment les philosophes les plus connus d'Angus. C'est eux qui encadrent les débats et les nourrissent de leur larges connaissances et de leur savoir."

2) Ils peuvent avoir eu envie d'agrandir la bibliothèque, lui donner un coup de jeune, c'est vrai, mais étant un village de la culture, des sciences, de la magie et de l'art, je pense qu'il n'est pas cohérent qu'ils aient laissé la bibliothèque à l'abandon. De plus, il n'est pas non plus cohérent que l'ancienne bibliothèque soit de type "petit manoir de pierres sombres et défraîchies avec des tourelles gothiques posées sur un toit d’ardoise. C’est moche comme une demeure de vampires….".

3) Les petites fées, ce qui avait été convenu sur skype:

Aslinn a écrit:
"1) Nombre limité. 15 Fées si elles font 15 cm de haut. Et 30 fées si elles font 7 cm.
2) Les fées sont fragiles, elles sont sous ta protection et ne savent pas se défendre. Par contre, elles s'enfuient facilement et sont douées pour se cacher quand sa sent la mouise.
3) Les fées sont obligées de rester dans la bibliothèque. Elles y sont liées. Si elles sortent, elles meurent.
4) Option non obligatoire, mais envisageable: les fées sont depuis toujours à la bibliothèque et obéissent à la bibliothécaire du moment. Depuis que c'est toi, elles se font exploiter, mais comme tu as des pouvoirs de fées, elles te vénèrent. Tu profites de leur naïveté pour les faire cirer tes pompes."

Extrait de l'histoire de ton perso:

"Lorsque j’arrive auprès de mes voisins meurtris (oui oui, il m’arrive parfois de lever mes fesses de ma chaise longue), je ne peux que constater l’ampleur des dégâts. Autour de la maison et plus particulièrement près d’une des tourelles, un essaim de fées lucioles enragées bourdonne en cœur. Les petites fées, d’ordinaire assez paisibles et aguicheuses, brandissent rageusement de minuscules rapières empoisonnées, semblables à des dards de frelon. Elles menacent, bourdonnent et invectivent (en silence car elles sont muettes) notre groupes rassemblé."

- L'ombrelle, ce n'est pas très moyenâgeux, maintenant j'ai vu sur internet que les "parapluie" existait depuis trèèès longtemps en chine. Ce n'est pas une arme de destruction massive, un pistolet laser ou une machine de téléportation, donc je vais autoriser à ton personnage à avoir une ombrelle. Smile

A niveau des compétences et du pouvoir:

- Mémoire infaillible à préciser. "utile quand il s’agit de savoir quel livre renferme quelle information" Effectivement, mais pas seulement. Ce type de compétences sera utile aussi dans plein d'autre domaines. J'aurai besoin  que tu délimites mieux cette compétence. C'est à dire, est-ce que c'est uniquement un sens aiguë des détails? Ou bien ton personnage retiendra tout le contenu d'un livre en mémoire, et dans ce cas, ce sera trop large comme compétence.

- Esquive et acrobatie

- Prestidigitation: okay, logique vu ton pouvoir d'envoûtement "illusion". Mais ça fait gros comme compétence.

- Art de l'évasion: ce serait bien de le limiter à l'évasion justement. C'est à dire, se défaire de liens ou de menottes, comme certains magiciens. Mais si tu ouvres sur le cambriolage, je trouve qua ça va faire beaucoup encore.

En fait, les compétences et le pouvoir sont intéressant et collent bien à ton personnage. Maintenant, c'est trop large à mon sens. Cela donne le sentiment que ton personnage pourra faire toutes les bêtises du monde sans jamais se faire prendre. J'ai peur que tes futurs partenaires de jeu se sentent impuissant face à ton personnage. Ils devront se laisser séduire, manipuler, peut-être même voler, et illusionner, pour que l'image que tu donnes de ton personnage fonctionne. C'est un pouvoir "actif" c'est autorisé, mais j'aurai besoin qu'il soit plus clairement délimité afin d'éviter un déséquilibre entre ton personnage et ses futurs partenaires de jeu. (Bronwyn n'a aucun handicap lié à sa capacité spéciale). Ajouté à cela, elle possède des fées lucioles qui travaillent pour elle. Bref, je pense avoir résumé. C'est pas évident de cerner exactement où ça pêche au niveau des compétences et du pouvoir, donc je te livre plutôt l'effet que cela me fait en le lisant.

Voiloù, je pense avoir fait le tour Smile J'attend ta réponse une fois les rectifications faites! Wink
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bronwynn Eléiréa

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 10/08/2016
Age : 30


MessageSujet: Re: Bronwynn Eléiréa, fée et bibliothécaire   Ven 19 Aoû - 17:53

J'ai fait plein de modifications sur la fiche.

J'espère que je n'ai rien oublié ?

Bonne lecture Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslinn
Puissant
Puissant
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 15/07/2016


MessageSujet: Re: Bronwynn Eléiréa, fée et bibliothécaire   Ven 19 Aoû - 19:10

Parfait, je te valide de ce pas. Au plaisir de te croiser en Rp Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karma Dohr
Populace
Populace
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 04/08/2016
Age : 30


MessageSujet: Re: Bronwynn Eléiréa, fée et bibliothécaire   Ven 19 Aoû - 19:24

2e validation pour la Fée. ^^

Amuse toi bien au milieu des sucreries ! Wink

_________________
Miaou !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bronwynn Eléiréa

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 10/08/2016
Age : 30


MessageSujet: Re: Bronwynn Eléiréa, fée et bibliothécaire   Ven 19 Aoû - 20:08

C'est moi qui suis une sucrerie Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Bronwynn Eléiréa, fée et bibliothécaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bronwynn Eléiréa, fée et bibliothécaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. First love, it's a hurting truth
» Les Relations d'un Satané Bibliothécaire
» Une après-midi de libre n'est jamais de refus [PV : Mycroft]
» La bibliothécaire arrive! [PV Taylor Hoshiko]
» Aerin Cirth, parcours d'une bibliothécaire.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Les Landes D'Aslinn  :: Les Coulisses d'Aslinn :: Fiches Validées-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: