AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Diane Conley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diane Conley
Populace
Populace
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 28


MessageSujet: Diane Conley   Mer 17 Aoû - 16:05

DIANE CONLEY



(Photographie de Diane, la veille de son arrivée sur l'île)


Nom : Conley

Prénom : Diane

Surnom : Poupée


Sexe : Féminin


Âge : 28 ans.

Taille : 1m65


Monde d'Origine: Terre, USA, 20ième siècle.

Race : Humaine


Orientation sexuelle : Hétérosexuelle curieuse


Description physique :

Diane est une belle femme brune aux yeux bleus foncés. Leur couleur est proche de celle des eaux profondes. Ses cheveux, mi longs, tombent sur ses épaules dans une belle cascade ondulée. Le noir jais de ceux-ci contraste avec sa peau de pêche. Ces formes sont généreuses, sa taille fine et ses jambes longues et galbées. Ses pommettes rondes encadrent un sourire Colgate, éclatant de blancheur. Ses pieds sont petits et ronds, ses mains fines, elle aime prendre soin de sa manucure et de sa peau. C'est une femme qui soigne son apparence et son image. Sa devise? Le style en toute circonstance. Une randonnée improvisée? Aucun soucis! Un jean clair confortable, un tee-shirt blanc ample, des petits baskets en toile, mais pas de randonnée sans un brin de poudre, une touche de rouge à lèvre et, surtout, une belle paire de lunettes de soleil. La sensualité chez Diane est un véritable atout. Elle n'a pas forcément besoin d'en jouer pour attirer l'attention. Elle est naturellement souple, chaloupée et sensuelle dans ses mouvements au quotidien.


Personnalité :

- Pétillante / Rieuse / Drôle / Taquine: C'est une vraie pipelette, une pile électrique. Elle a beaucoup d'humour et peut parfois avoir des propos grivois et choquant. Cela dépendant surtout de son taux d'alcoolémie dans le sang. Elle aime trouver le petit défaut qui agace les autres et devenir la chose la plus insupportable qu'ils auront put croiser sur Terre. Juste pour le plaisir de les voir s'empourprer.
- Impertinente / affreusement curieuse / Intelligente: Son métier de journaliste la pousse à être sans gêne. Elle entre chez les gens sans être invitée, pose les questions qui fâchent et rapporte tout cela dans des articles s'encombrants peut de la réalité des faits.
- Sensuelle /charmeuse / Aguicheuse / provocante: elle sait jouer de ses atouts. Tantôt jouant les ingénues romantiques et farouches, tantôt attendant en petite tenue son prince du soir dans une position sans équivoque sur le canapé.
- Sensible /  touchante / romantique / lunatique: C'est une femme capable de sauter de joie devant une magnifique paire de talons hauts, juste après avoir pleuré toutes les larmes de son corps à cause d'un oiseau mort sur la route.
- Comédienne / boudeuse / agaçante: Une vraie tête à claque quand elle s'y met. Têtue, effrontée et d'une mauvaise foi certaine lorsqu'elle est piquée dans sa fierté.
- Naïve / Maladroite / Franche: C'est le genre de femme à qui l'on peut faire croire que sa voisine de gauche est en fait un homme. Elle est terriblement maladroite et se met régulièrement dans des situations honteuses. Elle se montre aussi maladroite avec sa franchise naturelle, mettant souvent les pieds dans le plats.


CV: domaines de compétences et de connaissances:

Compétences:

Du fait de son métier de Journaliste: (3)
- Facilité avec l'écrire d'articles bien ficelés tenant son lecteur en haleine.
- Mener une interview, c'est à dire orienter, diriger, une conversation.
- Investigation: Un flair affûté concernant les potentiels scoops / potins popotin. Une vraie concierge à la curiosité sans limites. Elle se débrouille toujours pour obtenir des informations ou...désinformations.

Du fait de son éducation: (1)
- Couture et broderie de niveau moyen/bon. Elle sait aussi cuisiner, faire le ménage et organiser le rangement d'une maison. Elle n'a pas des talents d'hôtelière, grande couturière ou chef cuisinier, mais elle se dépatouille pour pas souffrir d'une intoxication, coudre l'envers contre endroit et retrouver les objets qu'elle range.

Du fait de son tempérament: (1)
- Comédie: c'est une femme avant tout! Elle sait feindre d'être malade pour éviter un rendez-vous embêtant. Elle peut s'effondrer en larmes devant un policier pour se faire ramener chez elle, juste parce que ces talons la faisaient affreusement souffrir. Feindre l'orgasme? Non, jamais avec vous...En tous les cas, elle est très convaincante dans sa prestation.

Capacité spéciale: "Basic instinct", son croisement de jambe peut distraire le temps de quelques secondes l'attention d'une personne sensible aux charmes d'une femme. Ce n'est pas à proprement parlé un pouvoir, juste la conséquence impressionnante d'une caractéristique de son physique avantageux.  

Handicap: "Maladroite". Diane est une vrai Pierre Richard. Elle peut se retrouver dans des situations embarrassantes. Elle n'en est pas à sa première foulure de cheville dans un nid de poule, chute nez à nez avec la braguette d'un inconnu, ou encore jupe remontée en sortant des toilettes.


Histoire


Années 60, Garés sur un parking excentré de la ville de San Francisco.

Le vent du bord de mer vient percuter les vitres de la voiture. A l'abris dans l’habitacle, Diane regarde le panorama à travers la lentille de son Leica. La mer est clame, mais quelques vagues se dessinent à la surface, résultat des assauts répétés du vent. Le bruit de l'appareil photo se fait entendre, immortalisant l'horizon houleuse. Le sable clair est fin, mais couvert d'algues et de quelques détritus. L'endroit n'étant pas particulièrement touristique, la plage n'est pas entretenue. Peu de gens aiment ce rendre sur ces lieux sauvages, à l'écart de la ville et de ses habitants. Pourtant, au fil des ans, la marque de la civilisation moderne laisse son empreinte sur la plage abandonnée. Coquillages et crustacés jonchent le sol. Un papier virevolte au loin, butant de-ci de-là sur les petites dunes de sable, transportant son message publicitaire avec lui. Un coup de vent vient le plaquer contre le pare-brise. Ne l'ayant pas vu venir, Diane sursaute. C'est un prospectus: "Full service, Car wash". Avachit sur le siège conducteur, l'homme qui l'accompagne se moque de sa frayeur et rit. Assise à la place du mort, c'est pourtant Diane qui le fusille du regard. Elle n'avait pas eut peur, non, ce n'était qu'un réflexe d'après elle. Elle replace avec délicatesse son appareil photo dans son étui et le dépose sur la banquette arrière en soupirant, exaspérée.
L'homme n'en fait pas cas et s'installe un peu plus confortablement sur son siège.

-"Alors comme ça tu es vraiment devenue journaliste?"

-"Oui. Depuis quatre ans déjà. La vie de femme au foyer ne m'intéresse pas."

Diane attrape son sac à main à ses pieds et en tire une de ses cartes de visite. Elle la lui tend comme pour prouver ses dires.

-"Je te crois poupée. Conley...Conley...c'est Irlandais ça non?"

-"Oui. Mon arrière-grand père paternel l'était."

La jeune femme abaisse le pare-soleil et use du petit miroir pour vérifier si son rouge n'a pas coulé. Du bout du doigt, elle vient corriger le liseré pourpre soulignant ses lèvres charnues.

-"Tu y as déjà été?"

-"Lorsque j'avais dix ans, mais plus depuis. Mon grand oncle Doug y habite toujours. Je pourrais y retourner, mais cela ne m'intéresse pas. Je ne connais pas assez cette branche de la famille pour m'y sentir à mon aise. Je préférerai de loin aller à Cuba."

L'homme soulève un sourcil surprit en souriant.

-"Cuba? Quelle drôle d'idée. Tu t'es mise aux havanes?"

-"Cela te surprendrait-il vraiment?"

Il rit avec fracas.

-"Non tu as raison. Venant de toi, plus rien ne me surprend".

Diane sourit et change de sujet.

-"Et toi? Cela fait longtemps que tu es sur cette Monica?"

-"La chanteuse fard du cabaret? Oui assez." Il marque une pause. "Tu as de la chance d'avoir pu te faire embaucher dans l'établissement. Tu dois avoir des informations plus croustillantes que les miennes."

Diane remonte le pare-soleil et range le poudrier qu'elle avait sorti pour corriger légèrement son teint.

-"Peut-être. Mais tu sais, avoir était dans la même école de journalisme que moi ne fait pas de toi mon confident Harry. Le milieu est une jungle. Tu sais ce qu'on dit: L'homme est un loup pour l'homme..."

-"Tu en fais une belle de louve toi!".

Diane lui fait un clin d’œil en souriant.

-"Attention aux crocs alors! C'est mon scoop. Si tu es sage, je te laisserai peut-être mes miettes."

Harry se marre et hoche la tête de gauche à droite sidéré. Sacré tempérament. Son assurance la rendait aussi énervante qu'attirante. Garés sur le parking de l'établissement, la mer en contrebas, le duo profitait de l'après-midi avant que le cabaret n'ouvre. Quelque peu excentré de la ville, l'établissement n'ouvrait ses portes qu'à partir de 19 heures.

-"Pourquoi as-tu accepté de me voir avant ton service si ce n'est pas pour me filer des tuyaux?"

-"Parce que cela faisait des années que je ne t'avais pas revue, ça m'a rendu nostalgie. Et puis, depuis que je joue les potiches sur scène pour me rapprocher de Monica, en savoir plus sur elle, je ne croise plus grand monde. Les horaires de nuit sont contraignants."

Diana se frotte l'arrête du nez en soupirant. Harry la reprend.

-" Ce n'est que le début ma belle. C'est ça quand on court après les ragots de stars. Les horaires sont très variables. C'est sûr que ça doit te changer de..."

Diane le coupe.

-"C'est clair. Il n'y a rien de plus chiant que de rapporter sur le papier le sauvetage d'un chaton coincé dans un arbre. Non, c'est sûr, je n'ai pas à me plaindre de ma promotion. Je n'ai juste pas l'habitude de vivre en décalé avec le reste de la société."

Harry hausse les épaules et regarde autour de lui. Il n'avait jamais vu un parking aussi désert. Il était vraiment paumé ce coin, pas étonnant que l'établissement se paye une star telle que Monica pour ameuter des clients aussi loin des murs de San Francisco.

-"Allons allons, ce sera bientôt fini. Non?"

-"J'ai dis que je ne laisserai pas filtrer d'infos renard".

Harry se marre et pousse le bouton de la radio pour l'allumer. L'engin grésille.

-"Et qu'est-ce qui te manque le plus dans ta vie diurne?"

Diane regarde par la fenêtre, réfléchit une seconde et laisse échapper une réponse cri du cœur.

-"Les tressautements et les halètements de la vie nocturne"

Harry avala de travers en entendant les propos grivois de la jeune femme. Diane sourit et se penche pour l'aider à tourner le bouton d'antenne (*). Leurs mains s'effleurent. Leurs regards se captent une seconde et se détournent presque aussi subitement. Rougissante, Diane se recule et croise sa jambe gauche par dessus la droite. Le corps parle plus encore que les mots. Voilà, une tentative bien maladroite de barrer la route aux pensées qui les animent. Harry se frotte l'arrière du crâne et regarde au loin pour éviter de poser ses yeux sur les cuisses légèrement exposées de la jeune femme. Ils avaient été plus intime à une autre époque...

-"Je...ta robe. Laisses-moi t'aider."

Harry saisit l'ourlet de la robe de Diane pour venir recouvrir ses cuisses. La jeune femme rougie de plus belle, se sentant gourde comme à l'accoutumée. Ce contact pourtant léger lui picote l'épiderme. Un frisson partant de sa jambe l'irradie jusque à son intimité. La main d'Harry est chaude et lui brûle les sens. Sa poitrine se soulève et s'abaisse au rythme profond de sa respiration. Désormais les yeux dans les yeux, l'homme se penche vers elle. Leurs lèvres se collent doucement. Moelleuses et câlines, elles se jaugent un instant. Se gouttant, puis s'éloignant de quelques millimètres pour sentir le souffle roque de l'autre les frôler, et enfin se retrouver à nouveau et se dévorer.

-"Je..."

-"Chuuut".

Harry place sa main derrière la nuque de Diane pour l'empêcher de se dérober, visitant avec plus d'ardeur sa bouche. Le sang de la jeune femme pulse et tambourine dans une zone très précise de son corps. Le temps semble s'être arrêté. Elle papillonne des yeux, captant instinctivement le mouvement des vagues au loin. Le parking. La voiture.

-"Non...pas ici. On pourrait nous voir."

-"Es-tu sûre de vouloir aller à cuba avec autant de pudeur jeune fille?"

Les lèvres de l'homme glissent dans son cou, puis son décolleté. Diane sent ses seins gonfler de désir et se tendre vers lui. Au fur et à mesure, son inhibition tombe et ses principes s'envolent. Les mains remontent le long de ses cuisses pour venir à la rencontre de l'objet de leur conquête. Haletante, elle n'ose même plus bouger de peur de se priver d'une sensation qu'elle désire tant. Ses yeux se ferment malgré elle. Au travers de ses cils elle peut apercevoir les gestes audacieux de son ancien partenaire d'école buissonnière. Diane entrouvre ses jambes pour s'offrir à ses caresses...

Quelques secondes plus tard, la jeune femme se retrouve penchée buste en avant entre les deux sièges de la voiture. Les mains posées sur le dossier des fauteuils, elle tend son fessier rond vers son amant, sa robe retroussée sur ses reins. Quel beau tableau voilà. A son tour de proposer un panorama agréable au pare-brise, mais bien différent de celui qui lui avait été donné de voir plus tôt. C'est ainsi qu'elle se laisse prendre par Harry avec fougue sur le parking de cet établissement. Alors que les mouvements répétés de celui-ci font bouillir le sang de la belle, un assaut plus prononcé la déséquilibre un instant. Instinctivement, sa main gauche part à la recherche d'un appui de secours sur la banquette arrière. Alors, son buste se penche plus en avant, sa cambrure de reins s'accentue et offre une profondeur de manœuvre non négligeable à son amant. Le corps envahit de spasmes, la jeune femme atteint le point de non retour. Sa main gauche trouve appui sur son appareil et ses cris répétés de jouissance recouvrent le déclic de son Leica.

La photographie immortalise-t-elle l'acte bestial de son passage sur les landes?
Dommage que le Leica ne soit pas du voyage...


HRP

Code Règlement: 1825


Comment avez-vous connu le forum?: DC Franck Moreau


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neclain Dònnchaidh
Nouveau Riche
Nouveau Riche
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 17/07/2016


MessageSujet: Re: Diane Conley   Jeu 18 Aoû - 9:15

Rappel des notes prise via Skype.

[09:00:44] Neclain: - Leica, pas leikan ou leican
[09:01:15] Neclain: - une photo à cette époque en voiture, résultat flou garantie, donc si elle fait ça c'est une couillonne. DUmoins si la voiture roule.
[09:03:15] Neclain: - l'appareil est assez fragile ( étuit etc ) et demande pas mal de réglages, je suis pas sur sur qu'elle le jeterais ainsi à l'arrière
[09:05:17] Neclain: - les horaires ---- contraignants, pas contraignantes
[09:10:18] Neclain: Ils sont en voiture ... à l’arrêt ? Parce que sinon le conducteur manque de concentration sur la fin avant le parking et ça risquerait de leur coûter cher xD

Très belle fiche, très agréable à lire, mais tu as des réflexes du 21ème siècle du moins en ce qui concerne l'appareil photo.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diane Conley
Populace
Populace
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 28


MessageSujet: Re: Diane Conley   Jeu 18 Aoû - 11:36

Très bien, merci pour ces remarques Smile

Alors:

- Concernant la photo floue, la voiture est en réalité à l'arrêt depuis le début. Cependant, il est vrai que les lecteurs ne sont pas dans ma tête et je l'oublis souvent. xD.

Rectification phrase d'introduction:
fiche a écrit:
Années 60, Garés sur un parking excentré de la ville de San Francisco.

- Leican a disparu, laissant place à Leica.

- Les horaires ont retrouvé leurs cacahuètes et sont donc redevenus masculin. ^^

- Concernant la fragilité de l'appareil:

Rectification dans le texte:
fiche a écrit:
Elle replace avec délicatesse son appareil photo dans son étui et le dépose sur la banquette arrière en soupirant, exaspérée.

Et pour conclure, oui, le 21 ième siècle me colle à la peau malgré moi ^^

Voilà, tout est corrigé il me semble.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neclain Dònnchaidh
Nouveau Riche
Nouveau Riche
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 17/07/2016


MessageSujet: Re: Diane Conley   Jeu 18 Aoû - 17:13

Que Roulent les dés.

Nombre aléatoire (1,6) :
5

_________________


Dernière édition par Neclain Dònnchaidh le Jeu 18 Aoû - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neclain Dònnchaidh
Nouveau Riche
Nouveau Riche
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 17/07/2016


MessageSujet: Re: Diane Conley   Jeu 18 Aoû - 17:14

Eh bah c'est pas gagné.


Aslinn a écrit:
5- En péripatéticienne (Top, micro jupe en cuir, bas résille, talons hauts couleur rouge) 

_________________


Dernière édition par Neclain Dònnchaidh le Jeu 18 Aoû - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neclain Dònnchaidh
Nouveau Riche
Nouveau Riche
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 17/07/2016


MessageSujet: Re: Diane Conley   Jeu 18 Aoû - 17:15

Une très belle fiche pour une très belle femme. Tu es donc validée, Bienvenue sur les Landes.
Je t'invites à commencer ton RP d'arriver au Cercle de Pierre pour te choisir un village de rattachement.
Attention à tenir compte de ton accoutr... de ta tenue. Courage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslinn
Puissant
Puissant
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 15/07/2016


MessageSujet: Re: Diane Conley   Ven 19 Aoû - 2:35

Merci pour tout et merci d'avoir joué le jeu Wink Diane va être très gênée par sa tenue, mais on va faire avec xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Diane Conley   

Revenir en haut Aller en bas
 
Diane Conley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» henri II à Diane de poitiers( lettres inédites)
» Exploits de Diane Richter
» L'ACNE
» Les Salons
» diane Xboxer (evreux 27)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Les Landes D'Aslinn  :: Les Coulisses d'Aslinn :: Fiches Validées-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: